Notre équipe

sebastienSébastien Loisel (Directeur associé) travaille depuis 15 ans dans le conseil en stratégie et en organisation au sein du secteur public. Il a travaillé auprès de plusieurs ministères (Finances, Intérieur, Enseignement supérieur et recherche, Agriculture) avant de se spécialiser dans l’enseignement supérieur et la recherche à partir de 2009. Il intervient en assistance à l’élaboration et à la mise en œuvre de grands projets de transformation au sein d’universités, de grandes écoles, d’organismes de recherche ou du ministère. Sébastien est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure en philosophie et docteur en sciences sociales et politiques de l’Université Libre de Bruxelles. Il est également diplômé de l’Université de Cambridge, de Sciences Po Paris et des universités Paris Sorbonne et de Nanterre.

Heye Scheftel (Directeur associé) travaille depuis 10 ans dans le conseil en stratégie et organisation au sein du secteur public. Il intervient régulièrement en assistance à l’élaboration de projets stratégiques, notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur et la recherche. Il travaille également sur les décisions stratégiques dans les processus de réformes de politiques publiques dans le cadre d’une thèse à l’Utrecht School of Governance. Heye est diplômé de Sciences Po Paris et de l’Université de Brême en sciences politiques. Avant de rejoindre Dual Conseil en 2010, il a travaillé à l’Assemblée nationale française et dans des projets de coopération au développement.

Pauline Boyer (Consultante) intervient régulièrement en appui à l’élaboration de projets dans le domaine de l’ESR. Au-delà des missions de conseil, elle participe à un programme de recherche sur les stratégies institutionnelles de transformation pédagogique au sein des universités en France et à l’étranger. Pauline est diplômée de l’Université de Cambridge (MPhil in Social Anthropology, 2019) et de Sciences Po Paris (Master in European Affairs, 2018). Avant de rejoindre Dual Conseil, elle a travaillé au sein des services de recherche du Parlement Européen (DG EPRS), et du Pôle de coopération scientifique et universitaire de l’Ambassade de France en Norvège (Institut français de Norvège).